Cela fait maintenant trois semaines que Ubuntu 6.06 est sorti. Je comptais dans un premier temps attendre un peu que des installations soient faites à droite à gauche puis regarder dans les forums les problèmes courants.

Mais un week-end dégagé a coincidé avec la sortie, et je n'ai pas attendu. J'ai chargé le CD, regardé rapidement sur Ubuntu-fr s'il y avait des choses particulières à savoir. Puis j'oublie à nouveau quelque chose : Ubuntu est le monde de la simplicité. J'avais commencé à regarder comment changer les dépots, quelles commandes taper pour mettre à jour mon système sans avoir à réinstaller,...

Mais au moment où j'insère le CD dans le lecteur, Ubuntu m'annonce qu'il détecte ce CD comme un CD qui peut servir à une mise à jour du système et que si je souhaite le faire, il suffit de cliquer là. Je note au passage que sur le gestionnaire de mise à jour est apparu un gros bouton « mise à jour complète du système » (ou quelque chose comme ça), si je veux mettre à jour à travers le réseau.

Je me doute que les serveurs doivent être saturés, je passe donc par le CD (en fait, mi-CD, mi-réseau, car tout ce que j'utilise n'est pas sur le CD).

Plus qu'à attendre.

Et voilà. C'était tout simple, me voilà avec mon tout nouveau Ubuntu, qui a gardé tous mes réglages, mais m'a viré quelques applications (réinstallables d'un clic, pas de panique), plus rapide que le précédent, plus complet.

Dans les deux jours suivants, les mises à jour arriveront en masse. Depuis, c'est stable.

Comme d'habitude lors d'un changement de version, il reste cependant des petites choses à régler par-ci par-là. Par exemple, le passage de PHP4 à PHP5 par défaut fait que mon wiki local a des soucis. Je pourrai réinstaller PHP4 mais je préfère trouver ce qui ne va pas (et si c'est bien ce passage de version php qui pose problème).

Ubuntu reste donc ma distribution, et je dis bravo. Je n'ai pas essayé en serveur, mais en tant que distribution Desktop, c'est vraiment bien.